Actualités

Retour aux actualités

03-10-2017 

Vasily Aleksanyan (1971-2011)

Nous commémorons la disparition de Vasily Aleksanyan (3 octobre 2011). La Russie a défié à maintes reprises la Cour Européenne des Droits de l’Homme en détenant M. Aleksanyan dans des conditions effroyables et en lui refusant des soins médicaux urgents.

http://gmllimited.com/content/page/a-violent-expropriation/picture/picture.jpeg

Peu de temps après son arrestation, le Vice-Président exécutif de Ioukos, Vasily Aleksanyan, découvre qu’il était atteint d’un lymphome et du Sida. Durant son incarcération, alors que sa santé se détériore, l’accès à des soins médicaux d’urgence lui est refusé à de nombreuses reprises. Aleksanyan refuse de faire un faux témoignage à l’encontre de Ioukos et de ses dirigeants.

Il reste en détention provisoire pendant près de trois ans dans des conditions décrites comme « monstrueuses » par le Conseil des droits de l’homme de Russie. En 2008, la Cour européenne des droits de l’homme ordonne à la Russie de le libérer. Il décède deux ans après sa remise en liberté.

Autres actualités

  • 21-01-2019 

    Dutch Supreme Court rules that Russia unlawfully bankrupted Yukos

    On Friday 18 January 2019, the Dutch Supreme Court ruled that Russia unlawfully bankrupted Yukos Oil Company. The judgment upholds the ruling of the Appeals Court, which found the politically-motivated bankruptcy so egregious that it violated Dutch public policy.

  • 25-09-2018 

    GML welcomes The Hague Appeal Court ruling

    On 25 September 2018, The Hague Court of Appeal clarified the scope of the ongoing Dutch set-aside proceedings where former Yukos majority shareholders (GML) aim to reinstate the Arbitral Awards of 2014, which awarded them more than $50 billion in compensation after Russia unlawfully expropriated their investment.

  • 19-06-2018 

    GML takes part in procedural hearing in The Hague

    On 19 June 2018, GML, the former Yukos majority shareholders, took part in a procedural hearing at The Hague Court of Appeal. This was part of the ongoing Dutch set-aside proceedings in which GML aims to reinstate the Arbitral Awards of 2014.